Dyschromatopsies, dichromate, trichromate… le daltonisme c’est quoi ? Opticiens Eye-Like

Dyschromatopsies, dichromate, trichromate… le daltonisme c’est quoi ?

publié le mai 19, 2017

Les déficiences de la vision des couleurs sont appelées « dyschromatopsies » (À vos souhaits !).
La forme la plus connue en est le daltonisme. Il touche 8% des hommes et 0,45% des femmes en France.

Le fond de notre œil est composé de millions de cellules photoréceptrices appelés « cônes » qui transforment le signal électromagnétique de la lumière en signal nerveux. Elles nous permettent ainsi de percevoir les couleurs fondamentales, le rouge, le vert et le bleu et ainsi de discerner près de 300 000 nuances.

Le daltonisme est transmis par le chromosome X. Il ne s’agit donc pas d’une maladie mais d’une anomalie héréditaire.
Les personnes daltoniennes ne disposent pas des 3 canaux normaux qui transmettent le message des couleurs.

Si un canal manque, la personne est « dichromate ».
Si l’un des canaux est présent mais déficient, on parle alors de « trichromate anormal ».

Les troubles sont souvent peu visibles pour les trichomates anormaux mais les personnes dichromates subissent d’importantes confusions colorées, de façon constante. Le test le plus connu pour détecter cette anomalie est le test d’Ishihara.

En 2015, la start up californienne EnChroma créait des lunettes équipées de verres améliorant le contraste perçu par les sujets dyschromates. Une petite révolution et l’espoir d’une vision des couleurs corrigée pour les daltoniens.