Testez vos verres avant de les acheter : avec un casque 3D, c'est possible !

Testez vos verres avant de les acheter : avec un casque 3D, c’est possible !

publié le mars 7, 2016

“Haute technologie”, “Technologie de pointe”, “Industrie de haute technologie”, que se cache-t-il derrière ces appellations ?

fond-blanc-copier

Pour beaucoup, elles évoquent une industrie qui investit du temps et de l’énergie dans la recherche et le développement ; ou une industrie qui fabrique des produits perfectionnés et innovateurs sur le plan technologique. Elles désignent aussi les techniques qui font appel à la robotique, à la fabrication assistée par ordinateur ou la technologie du laser. Ou simplement des biens et des services de consommation à la mode. Et ici s’inscrit un de ses derniers développements : la réalité virtuelle.

Qu’est-ce que c’est ?

La réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive d’environnements réels ou imaginaires ; elle est visuelle, sonore et/ou haptique (en relation avec le toucher). Ainsi une personne (ou plusieurs) peut participer à une activité sensori-motrice et cognitive, plongée dans un monde artificiel, créé numériquement : créations imaginaires, symboliques ou simulations du monde réel. Et cette nouvelle technologie arrive sur le marché, en particulier dans le domaine de l’optique et de la vision.

Afin d’enrichir la gamme des tests de vision en magasin et d’améliorer l’expérience du consommateur, ces outils de réalité virtuelle vont enrichir l’éventail des solutions numériques que les professionnels de la vue proposent déjà aux consommateurs.

Ils pourront participer plus activement au choix des verres lors du diagnostic optique : sélection du design des verres, traitement de surface avec polarisation ou photochromie, mais également tester les effets de la poussière ou de la buée par exemple.

Comment ça marche ?

Il suffit de télécharger une application sur un Smartphone et de placer celui-ci dans un google card board et de régler les informations optiques du client. Une tablette sert de télécommande. Le client est transporté dans une expérience en réalité virtuelle à 360°, au gré des effets sélectionnés par l’opticien.

Assembled_Google_Cardboard_VR_mount

Début 2016, Essilor, avec son casque Nautilus, est la première entreprise à proposer cette innovation en France. Ce dispositif permet d’affiner les choix et de trouver des solutions insoupçonnées, pour répondre aux besoins des patients et leur offrir le meilleur confort visuel possible. Depuis une dizaine d’années déjà, Essilor utilisait cette technologie de pointe au sein de ses laboratoires de recherche et de développement, pour tester et valider de nouveaux concepts de verres. Ainsi jusqu’à présent réservée à ses équipes de recherche, cette technologie de réalité virtuelle va bientôt investir les magasins.
D’autres produits équivalents seront certainement proposés par d’autres sociétés dans les mois qui viennent, comme Hoya qui avait prévu de commercialiser fin avril 2016 son casque 3D Hoya Vision Simulator.

015bis
 

On ne peut pas prévoir comment cette technique sera accueillie par les utilisateurs, mais l’on peut supposer qu’elle va révolutionner la pratique opticienne et que les applications qu’elle propose raviront autant les clients que les professionnels.